Les croix du Village

Parmi les croix et calvaires qui se dressent dans nos villages, nous pouvons classer ces témoignages de la foi chrétienne en trois catégories :

  • Les croix de carrefour.
  • Les croix de mission.
  • Les croix des cimetières

En fonction de la richesse de leur décoration et de leurs attributs, notamment la présence de statues jouxtant la croix, elles prennent plus souvent la dénomination de calvaire ;

Les croix de carrefour sont les plus anciennes. Ainsi à Vouzeron, sans connaître la date exacte de leur érection, nous avons une trace de leur existence sur le cadastre dit “napoléonien” qui les a recensées en 1825.

Vouzeron en possède six.

croixpetit I.- La croix des Bois, la seule dont nous avons retrouvé la dénomination grâce à un document datant du 3 septembre 1835 répertoriant les bornages des terrains appartenant à la commune. Vétuste, elle a fait l’objet d’un remplacement par la municipalité et a été bénie le 3 septembre 2006 par l’abbé Thierry Chaudun, curé de la paroisse Notre-Dame des Bruyères. Elle se situe à l’embranchement de la route du Feuillage et de celle de La Loeuf du Houx.

II – La croix dite de Grand Mont par rapport à sa présence à l’entrée de la voie qui dessert les locaux de l’O.N.F.. Réduite dans sa taille par suite de sa vétusté, elle est, cependant, avec la précédente, toujours présente.

III – Une croix répertoriée à un croisement du chemin de Bubelle a été redécouverte lors de travaux de la station d’épuration. Une nouvelle croix a été érigée à quelques pas de l’emplacement initial et a été bénie le 19 octobe 2014 par Eric VINCON (vice-recteur du grand séminaire d’Orléans). Les habitants du voisinage se souvenait de sa présence, et du lieu dit « le champ de la croix » dont l’existence est mentionnée dans l’inventaire de la seigneurie de Bourdeille en 1719.

IV- Un emplacement matérialisé par quelques pierres permet de situer la croix qui se dressait à l’angle de la route de Vouzeron à Nançay, son souvenir est encore présent.

V – Une croix se dressait en bordure du chemin qui conduit aux Barons et du chemin de la ferme de la Triboulette, pas de traces.

VI – Une croix beaucoup plus éloignée sur le chemin des Barons, à l’angle de la route forestière des Aubois. Ce calvaire n’est pas mentionné sur le cadastre de 1825, mais apparaît sur le cadastre de 1953.

A Vouzeron, elles étaient le but de la procession des Rogations qui avait lieu les trois jours avant l’Ascension. Instituée vers 474 par saint Mamers (connu dans le dicton météorologique avec les saints Pancrace et Servais) elles devaient conjurer les dernières gelées, les plus dangereuses pour la végétation. Ces journées sont dénommées,”les saints de glace”.

Ces processions avaient pour point de départ l’église de Vouzeron et même, il y a quelques dizaines d’années, du Feuillage où l’abbé Bodineau enseignait le catéchisme. Ces témoignages proviennent d’habitants de la commune qui ont participé à ces manifestations.

Les croix de mission sont assez récentes (fin du XIXème, début du XXéme). Il en est ainsi à Vouzeron où la croix de mission, érigée dans un angle de la place de l’église à la suite d’une mission évangélique prêchée par le père Thiébaud de la Compagnie de Jésus du 6 au 26 mars 1899 a été installée à cette date et restaurée le 24 août 1986.

La croix de cimetière, en pierre, avec marches, est l’ancienne croix du cimetière qui se situait autour de l’église. Celui-ci fut transféré en 1872 sur son emplacement actuel dans un terrain donné par le baron Roger et appelé le champ de la Ruesse.

Ces croix indiquaient aussi la limite des territoires entre les différentes communes. Elles guidaient aussi les voyageur sur leur destination : par exemple, prendre à droite de la croix…

Ces croix modestes font partie de notre paysage quotidien et, quelle que soit notre conviction religieuse, sont devenues le patrimoine commun de tous qu’il faut sauvegarder et protéger.

Pierre BRAUD

Publicités